LETTRE OUVERTE A: -Son Excellence Monsieur le Président de la République -Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale -Madame la Ministre des Finances

LES ECOLES PRIVÉES GÉNÉRENT UNE ÉNORME ÉCONOMIE A L’ETAT

En ces temps où l’État doit non seulement trouver des ressources financières mais également réaliser des économies de charges, nous sommes heureux de constater la ferme volonté de son Excellence Monsieur le Président de la République de vouloir redresser la situation sociale, économique et financière de notre pays.

Il est du devoir de chaque citoyen(ne) tunisien(ne) de penser, de réfléchir et de participer activement aux moyens pouvant permettre de sortir rapidement du marasme dans lequel se trouve notre pays.

Dans le domaine de l’Éducation, les écoles privées peuvent représenter une très importante économie à l’État.

En effet, si tous les élèves fréquentaient les écoles publiques, les contribuables devraient en supporter un apport faramineux de plusieurs milliards, puisqu’il leur faudrait alors assumer la responsabilité de fournir et d’entretenir les bâtiments et installations tout en prenant en charge le coût financier des différents personnels y exerçant pour accueillir ces élèves.

Une bonne partie de cette charge est soutenue par les organismes qui gèrent actuellement les établissements privés.

Le coût d’un élève à l’école public est payé par la caisse de l’état et par voie de conséquence par tous les contribuables alors que l’élève de l’école privée est à la charge du citoyen qui a choisi ce secteur.

Le secteur privé absorbe un grand nombre d’enseignants, de personnel administratif et de service totalement à la charge des responsables et des promoteurs de ce segment.

Les élèves du secteur privé ne coutent pratiquement rien au budget de l’éducation.

Il est à constater que les statistiques du nombre d’élèves du secteur privé représentent actuellement seulement 8 % de l’ensemble des élèves inscrits dans les écoles.

Dans de nombreux pays, l’État subventionne à la fois les écoles privées ainsi que les familles pour les encourager à fréquenter le secteur privé.

Car favoriser la migration d’élèves du réseau public vers le réseau privé lui permettrait de réaliser d’énormes économies réellement substantielles.

Il s’agit donc bien d’une véritable aubaine pour les finances publiques représentant une économie considérable pour l’état.

De la sorte ; les écoles privées génèrent, annuellement, plusieurs milliards d’économie à l’état.

Paradoxalement et à l’encontre de toute logique et d’une vision qui pourrait représenter un grand allègement des dépenses publiques, il a été décidé par un précédent gouvernement l’instauration d’une TVA aux établissements scolaires privés.

Une décision totalement aberrante car peut-on considérer l’éducation comme une marchandise pour lui appliquer une telle taxe !!!!

Autres constats au niveau administratif et au niveau des résultats scolaires :

Sur le plan administratif, l’école privée se distingue par la simplicité de sa structure, loin de toute lourdeur bureaucratique.

L’école privée détermine elle-même son projet éducatif en fonction de l’intérêt de l’élève et de sa condition de futur citoyen.

Sur un autre plan, les résultats des écoles privées sont supérieurs à ceux des écoles publiques. En effet, ces dernières années les statistiques montrent un taux de réussite de l’ordre de 40% dans le secteur public alors qu’il est de l’ordre de 70% dans le secteur privé.

Cela représente un écart très significatif, d’où de meilleures perspectives citoyennes à moyen et long terme.

Ceci n’est pas à négliger dans le cursus des élèves pour une meilleure ascension sociale.

Il serait donc fort profitable à l’état que le gouvernement supprime la TVA imposée aux établissements scolaires mais également d’instaurer des mesures de soutien et de subventions symboliques aux parents fréquentant les écoles privées pour les encourager à choisir ce secteur.

Ne pas encourager les écoles privées équivaut à une augmentation des dépenses publiques en éducation.

L’école privée fait donc bien partie des solutions à la crise financière publique.

Ridha JABER

Chef d’établissement scolaire

  • Académie du Lac (école préparatoire et primaire) :

5 Rue Wall Street – Les Berges du Lac 2 Tunis – Tel 29 102 400

 contact@academiedulac.tnwww.academiedulac.tn

  • Collège du Lac :

1 Rue du Lac Ontario – Les Berges du Lac 1 – Tunis – Tel : 20 165 165

contact@collegedulac.comwww.collegedulac.com

Laisser un commentaire